About

A propos d'AIRTHINK

Le matelas et les surfaces tapissées sont parfaites pour les proliférations des acariens et des bactéries. Airthink vous permet d'éviter ces proliférations de façon facile et efficace !

Airthink, aspirateur / nettoyeur anti-acariens et anti-allergènes

Aspirateur d'utilisation facile, très pratique et qui offre un nettoyage complet puisqu'il fait vibrer les surfaces traitées, et aspire et nettoie vos matelas, laissant les surfaces nettoyées, saines et à l'abri des bactéries.

Avec Airthink, le nettoyage et l'entretien des surfaces à acariens et autres allergènes (matelas, tapis, couvertures, peluches, etc.) n'a jamais été aussi facile !
About

Il y a des endroits dans notre maison qui sont parfaits pour accumuler des acariens et des bactéries, nous devons maintenir propres et hygiénique les tapis, fauteuils, peluches, canapés et matelas puisque nous passons beaucoup d'heures en contact avec eux.

Pourquoi AIRTHINK?

Dans ces endroits les acariens s'accumulent, microchampignons, bactéries, poussières, restes de peau et de cheveux humains. Tous ces micro-organismes peuvent provoquer des réactions telles que : Eternuements - Asthme - Ecoulements nasal - Allergies - Infections cutanées.

Comment agit AIRTHINK?

Airthink à 3 étapes d'actions sur la superficie que à nettoyer. Pour résumé, ces 3 étapes sont là pour laisser le produit à nettoyer libre de poussière, propre et désinfecté (Aspiration puis neutralisation des polluants par système ULTRAVIOLET).

Fonctionnement AIRTHINK

Airthink a un système breveté qui agite les particules microscopique et parasites pour les monter à la surface du matelas. Une fois remontés, ils peuvent être traités. bactéries, champignons, acariens et autres organismes meurent par traitement UV. Ces polluants sont ensuite aspirés.

L'aspirateur AIRTHINK possède un filtre HEPA de micro-filtration qui capture les particules jusqu'à 0,35 micron. Ce filtre fait qu'il n'y ait pas de retour d'air.
Blog

Le fait qu'il n'y ait pas de retour d'air, permet de ne pas les respirer, évitant ainsi les problèmes générés par les particules inférieures à 2,25 microns et capables de passer dans les alvéoles, puis dans le sang via les capillaires sanguins, pouvant ainsi créer des problèmes cardio-respiratoires.